Sortie : début novembre 2021

« Le grand escalier », de Jacques Biolley, lu par François Morel

Destiné à la fois aux adultes et aux enfants, ce conte a plu à François Morel qui en offre une interprétation tout en délicatesse et en fantaisie.
Dans ce grand escalier en colimaçon, le jeune Ridourniquet, contraint à l’obéissance, rêve d’évasion. Un jour, en manque de joie et de légèreté, il verse une larme. Un personnage facétieux nommé Larmos va en sortir et donner vie à un parcours jalonné de portes conduisant vers une forme de liberté et de bonheur.
Ce récit (de 105 minutes) emporte adultes et enfants dans un voyage imaginaire qui va éclairer leur relation d’un jour nouveau.
Le digipack (comprenant un CD audio, un QR-code et un livre de 100 pages) peut être obtenu sur les sites traditionnels de commande en ligne, ou en librairie (22 euros).


Juillet 2021 : enregistrement à Paris, au studio Scopitone, du texte « Le grand escalier » lu par François Morel.


A gauche, Daniel Repoux, des Editions « Sous la Lime », à droite, J, Biolley, au centre, François Morel

Les Editions « Sous la Lime » à Paris publient, pour novembre 2021, un Digipack comprenant un CD-ROM, un QR code ainsi que le livre du texte (100 pages).

François Morel, comédien, humoriste, a interprété de nombreux personnages de manière inoubliable (du Bourgeois Gentilhomme au fromager des Deschiens).
Créateur de spectacles (J’ai des doutes, en hommage à l’univers de Raymond Devos, distingué par un Molière en 2019), il est parolier et chanteur avec un égal bonheur.
Depuis 2009, il tient sur France Inter une chronique hebdomadaire qui enchante l’auditeur, surpris par ce funambule enclin à traverser l’existence en partageant facéties, indignation et pensées fraternelles.

Exposition

Jacques Biolley

du 25 mars au 13 juin 2021
du jeudi au dimanche, de 14h à 18h

à la Galerie Plexus,

« Villa Murillo », à Clarens-Montreux, rue du Lac 61

 

 

 

 

Parution en novembre 2019, aux Editions Wallâda, d’un conte initiatique ayant pour sujet
la relation de l’enfant avec le monde des adultes.


« Un éloge de l’enfance insubmersible »
Christian Bobin

« Un tremplin vers la sagesse intérieure de l’enfant. »
Jacques Salomé « 

« Un conte si tendre et si encourageant ! »
François Morel

« Quel bonheur de constater que la douceur existe, que la tendresse peut être exprimée. Quel espoir naissant ! »
Nahum Frenck